• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
Actualités
The refusal by some to recognize mandatory bilingualism at the Supreme Court is indefensible and breeds its own sort of colonialism.
Mercredi, 20 Décembre 2017 12:18
"Late in November, Sheilah L. Martin, a bilingual Anglo-Montrealer, who has had a prestigious career in Alberta, was nominated as a Supreme Court of Canada (SCC) justice, filling the vacancy left by Chief Justice Beverley McLachlin’s retirement. This appointment has fuelled the debate over the requirement that SCC justices be bilingual and over whether this requirement prevents the appointment of an Indigenous person. We witnessed this debate when Raymond Théberge, who was recently appointed Official Languages Commissioner, appeared before Parliament on December 5."

Lire la suite...
 
Rapport du Comité permanent des langues officielles
Mercredi, 13 Décembre 2017 09:22
Conformément au mandat que lui confère l’article 108(3)f) du Règlement et à la motion adoptée par le Comité le mardi 31 janvier 2017, le Comité a étudié la mise en œuvre intégrale de la Loi sur les langues officielles dans le système de justice canadien et a convenu de faire rapport de ce qui suit.

Chambre des communes, Pour que justice soit rendue dans les deux langues officielles, Rapport du Comité permanent des langues officielles, décembre 2017.
 
Rapport Adam : une université «par et pour» les Franco-Ontariens
Lundi, 28 Août 2017 14:02
«TORONTO – Dyane Adam recommande la création d’une université de langue française dans le Centre-Sud-Ouest située à Toronto et gérée "par et pour les francophones".»

«Dans les conclusions de son rapport sur les besoins et la demande par rapport à une université de langue française dévoilées lundi 28 août, la présidente du Conseil de planification suggère de mettre une croix sur une affiliation à long terme avec une université bilingue ou de langue anglaise puisque cela "ne permettrait pas de satisfaire le principe de gouvernance du 'par et pour' les francophones".»

«Mme Adam propose à la place un système de parrainage avec d’autres universités pour les premières années, notamment avec l’Université Ryerson et l’Université d’Ottawa.»

Lisez la suite sur TFO...